Vous êtes ici: Page d’accueil > Qui sommes-nous? > Le comité

Le comité

Birgit Bihler et Mark Ferris

Mark et moi avons emménagé à Marrakech en août 2005 en réponse à une offre d’emploi. Nous présentons tous les deux des parcours professionnels dans le management hôtelier, et travaillons actuellement au service du Prince Bandar bin Sultan en tant que gérants de sa propriété. Mark est originaire du Yorkshire et je viens, pour ma part, de la charmante Bavaria. Dans le passé, nous occupions des postes similaires en Jordanie et dans les Caraïbes. Et avant cela, nous avons vécu et travaillé quelques années à Londres.

Cees van den Berg
Né en 1956
De nationalité Néerlandaise

Actuellement, je gère le Riad Azzar avec ma femme MaryK. En parallèle, je m’occupe de la rénovation d’un autre Riad sur Marrakech.

Avant d’arriver dans cette ville en janvier 2004, je travaillais en tant que directeur financier chez Pillsbury (filiale de Diageo). Après le rachat de Pillsbury par General Mills, j’ai travaillé pour ce dernier en tant que directeur financier et contrôleur Europe.

Au cours de mon travail à Pillsbury et General Mills, j’ai été missionné deux fois pour le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), une fois en Zambie et une autre fois en Ethiopie. Ces missions consistaient en un travail gouvernemental local d’amélioration de la communication de l’information financière, la budgétisation et la perception d’impôts.

MaryK Stroosnijder
Née en 1960
De nationalité Néerlandaise

Depuis janvier 2004, je gère avec mon mari Cees van den Berg le Riad Azzar (une maison d’hôtes dans la médina de Marrakech). Avant d’arriver à Marrakech, j’ai travaillé durant 5 ans et demi en tant que directrice de projet pour le « International Project Unit of the Association of Netherlans Municipalities ». Les projets portaient sur le renforcement des autorités locales comme par exemple l’Association des Pouvoirs Locaux Palestiniens (APLA) en Palestine.

Les deux années précédant mon arrivée à Marrakech, j’ai occupé le poste de responsable des ressources humaines.

Mike McHugo

Je visite le Maroc pour la première fois en 1973. Cinq ans plus tard, je crée une petite société du nom de Discover Limited dans laquelle je propose des excursions scolaires. En 1990, cette entreprise fait l’acquisition d’une Kasbah en ruine, la Kasbah du Toubkal qui n’ouvrira ses portes qu’en 1995. La restauration et la gestion de la Kasbah sont menées par mon ami et associé Hajj Maurice d’Imlil. Nous nous sommes engagés à gérer la Kasbah de manière écologique afin d’en faire bénéficier la communauté locale.

Selouane Berrada

Un comptable Marrakchi…

Anthony Layden
Président honoraire

Ambassadeur Britannique au Maroc de 1999 à 2002 et un ami de longue date.

Pourquoi participer à l’éducation des filles?

Il nous semblait évident que le domaine de l’éducation scolaire et cela particulièrement pour les filles issues du monde marocain rural avait besoin de toute l’aide que l’on pouvait lui apporter. Nous venons tous de pays où nous avons eu la chance de considérer comme acquis ce cadeau de la vie: l’éducation. Malgré l’aide du gouvernement marocain en matière de politique éducative et relative aux droits des femmes, 50% de la population est illettrée, et dans les espaces ruraux, jusqu’à 83% des femmes ne savent ni lire ni écrire. Une fille instruite peut transmettre ses connaissances à sa famille. Nous ne pouvons peut-être pas changer le monde, mais en aidant une personne, nous changeons indirectement beaucoup plus de vies.

Quelle est notre vision?

Partager cette page web: